AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Campbell J. Harris ∆ « even the most beautiful roses have thorns. »

Aller en bas 
AuteurMessage
Campbell J. Harris

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 22
Localisation : En fuite. Lorsque vous êtes déjà considéré comme un monstre en tant qu'humain et que vous devenez subitement un mutant, vous ne pouvez faire confiance à personne.

MessageSujet: Campbell J. Harris ∆ « even the most beautiful roses have thorns. »   Jeu 6 Juin - 13:04

Campbell James Harris










© Codage par BLAKE.
SURNOMDes surnoms ? Je n'en ai pas vraiment un précis en tête. On m'en a attribué tellement, surtout depuis que je suis un mutant en fuite... J'en ai entendu des vertes et des pas mûrs. Bref. Appelez moi comme vous voulez, mais je préfère quand même que l'on me nomme Campbell, voyons... Ou Camp' pour les intimes.ÂGEHum, je suis sûr que vous demandez cela parce que certains mutants sont plus vieux que l'on ne pense, hein ? Pour ma part, j'ai 23 ans et encore toutes mes dents ! Je me demande si mon pouvoir est capable de me rallonger la vie...ORIENTATION SEXUELLETu t’intéresses drôlement à moi, dit donc ! Désirerais-tu...? Non !! N'y penses même pas ! Pour tout vous dire, je suis Bisexuel, mais je suis plus attiré par les femmes que par les hommes, certains sont plutôt mignons !LIEU DE NAISSANCEAvant, je vivais en Angleterre avec mes parents avant d'avoir envie de prendre mes bagages et de quitter cette îles. J'étais né dans un hôpital, dans une petite ville, non loin de Londres.MÉTIER/OCCUPATIONPar le passé, j'étais photojournaliste. Sous les feu de la rampe, je flashais tout ce qui pouvait être intéressant. Mais après avoir séjourné en prison et être de même un mutant. Je suis perpétuellement en fuite, et sans emploi.GROUPEJe fais partis des pauvres malheureux qui se sont prit l'orage alors que je me retenais détenu dans cette fameuse prison. En conclusion, je ferais sans doute bien partit des MisfitsPOUVOIRSN'ayez crainte... Je ne fais qu'absorber l'énergie de la nature pour m'en servir... Quoi ? C'est si effrayant que cela ?



MON CARACTÈRE

B
ien que des faits laisse à désirer, je ne suis point quelqu'un de méchant et d'une extrême violence. Les personnes qui me connaissent le plus vous dirons que je suis charmant, n'hésitant pas à rendre service à des personnes dans le besoin. Parfois, je dirais même que je suis trop gentils et n'aperçois point les personnes qui abusent de ma générosité. Toujours souriant, je donne l'impression d'être un gamin prêt à faire une bêtise, et c'est souvent le cas. J'aime m'amuser et parfois taquiner gentiment mon entourage, surtout pour me venger d'une personne qui m'aurait jouer un mauvais tour. Extraverti, je n'hésite pas à aller à la rencontre des individus qui m'entourent pour faire leur connaissance. Oh, je suis aussi quelqu'un de très protecteur ! Devenant par moment très envahissant lorsqu'un proche se met en danger, où qu'il y ait possibilité d'en avoir une. Je n'hésiterais pas à l'espionner et à le suivre pour pouvoir le surveiller et savoir ce qu'il fait... Je serais même prêt à faire de dur sacrifice pour les protéger et qu'on ne leur fasse pas du mal. Croyez-moi, touchez ne serait-ce que l'un de leur cheveux et je vous promets que vous allez passer un très très très mauvais quart d'heure ! Je change du tout au tout, possédant une face plus sinistre de ma personnalité. Plus rien m'importe ni même les risques que je prends, mes proches passent avant moi... Mais depuis ces évènements passés, que je suis devenu un mutant échappé de cette prison où il y eut un terrible orage. Je suis plutôt devenu une personne plus anxieuse, qui n'oserait s'adresser à quelqu'un en premier avant d'être sûr que cette dernière ne m'est pas néfaste. En perpétuel mouvement, je crains le jour où l'on me retrouvera et l'on m'arrêtera pour mon crime commis. Une espèce de paranoïa s'est installé en moi ; je suis toujours en train de douter si je pourrais faire confiance à tel ou tel personne et je n'hésiterais pas user des techniques pour être certain que cette personne ne me fera point de mal. Même sous ces apparences de fou aujourd'hui, je me suis toujours montré excentrique amusant certains tandis que ça en étonnait d'autres...
MON PHYSIQUE

V
ous voulez que je vous fasse un dessin aussi ? Regardez par vous même et sans doute vous remarquerez que je suis l'un de ces prisonniers en fuite. Je suis plutôt maigre et ma grande taille accentue cette minceur, donnant une apparence plutôt fragile. Sans compter des nombreuses blessures parcourant mon corps. J'ai eus un moment dans ma vie où je dû me battre, oui. Pour mes cheveux, ils sont bruns et courts, bien qu'il m'arrive par moment de les laisser pousser, surtout qu'en ce moment, je n'ai pas vraiment l'occasion d'aller chez le coiffeur ! Mais j'essaye malgré tout de les entretenir au mieux. Avant je les gélifiais tout en les coiffant d'un coup de main, laissant retomber par moment une longue mèche sur le devant du visage, maintenant, je fais en sorte de me coiffer de la même façon et sans le gel. Juste en dessous se trouve deux prunelles de couleur bleu/vert/gris - tout dépend de l'éclairage du lieu où je me trouve... -, pétillant de malice s'accompagnant d'un fin sourire. Bref, je n'ai en rien l'apparence d'une brute et n'agis point également ainsi, aillant une démarche plutôt gracieuse et agile. En ce qui concerne mes vêtements, je n'ai pas vraiment un style précis. J'aime me faire remarquer avec des tenues vives et extravagantes - même si c'est moins le cas maintenant, pour mieux être caché - comme je trouve que les tenues classiques me conviennent parfaitement. Mais j'adore tout ce qui est bijoux et autre accessoires et je n'hésite pas par moment à en porter quelques uns sans que cela ne soit à outrance ! Mais en ce moment, je n'en porte pas et me contente des mêmes vêtements que j'avais en sortant de prison et qui commence à s'user...
MON HISTOIRE

Des flashs partout. Des sirènes de police. L'ambulance, les journalistes et les citoyens un peu trop curieux se ruaient tous autour de quelque chose. Je ne voulais point manqué cela et roulais à pleine vitesse sur la route, appareil photo en main. Moi aussi j'étais photojournaliste et il fallait absolument que je prenne le meilleur cliché possible pour qu'il puisse être affiché dans tout les journaux. J'étais excité alors que je venais d'arrivé sur la scène. Un crime m'a-t-on dit, digne des pires film policiers qui puissent exister ! C'était encore lui, le tueur en série qui affolait la populace et aujourd'hui, il avait encore frappé. Bien sûr, être d'aussi bonne humeur pour un tel fait, cela ne se faisait pas. J'en étais conscient. Mais ces derniers temps, mes photos n'étaient guère intéressantes, et en ce moment, tout le monde voulait savoir que devenait ce fameux tueur en série. On parlait que de lui dans les journaux. Prendre la meilleure photo qui soit me permettrait sans doute d'avoir une promotion... Ce qui semblait également séduire Veronica Unity Georges... La sulfureuse Veronica !! Elle m'avait carrément dit de ne pas m'y rendre ! J'avais bien sûr refusé et même si elle insista, je ne me laissai pas faire. Par la suite elle avait l'air inquiète, se rongeant ses longs ongles vernissés... J'étais donc en ces lieux et j'osais bousculer les personnes autour de moi pour s'approcher de la police et du corps. Prêt des bandes jaunes qui barraient le passage je me suis mis instinctivement à prendre d'innombrables photos flashant tout le décors, la foule, les agents de sécurités avant de m'arrêter lorsque je ciblais la dépouille de mon objectif. Quelque chose m'interdisait de le faire. Cette mise en scène me répugnait et pourtant, je m'obstinais à observer la défunte... Elle était à moitié dénudée, chemise déchirée, positionnée étrangement, baignant dans une flaque de sang. Ses longs cheveux bruns étaient étendues vers l'arrière, tête tournée sur le coté et ses yeux étaient fermés, comme si elle était en train de dormir profondément. Je restais figé sur place alors que je la reconnu, laissant couler les larmes à flot avant de m'écrouler à genoux sur le sol et de laisser échapper un cri, terrifié et attristé par ce que j'étais en train de vivre. C'était Lucy Pandora Harris... Ma Sœur ! Depuis ce jour, je n'avais plus envie de rien faire et venais que très rarement au boulot. Tout le monde avait compris, Veronica la première. Elle venait souvent chez moi pour me réconforter et dire que tout finira par s'arranger. Que l'on trouverait ce criminel un jour et qu'on l'arrêtera pour ce qu'il a commit depuis ces derniers mois. Mais cela ne fera pas revenir ma sœur... Elle avait à peine 18 ans. Seulement 18 ans. Jamais je ne pardonnerais l'homme qui avait agit ainsi... Et d'après les informations rapportés par les autorités, il avait même osé la violer avant de la tuer. Je serrais la mâchoire, qu'importe ce que me disait Veronica, cet homme allait payer cher...

Jim Heath Cory. Un jeune homme d'à peine 19 ans, se prenant déjà pour un grand. Il était chétif, avait des cheveux bruns en bataille, les yeux noirs et une barbe naissante. Il était certain qu'il avait dû charmer de nombreuses filles avant de leur faire subir la même chose que ma sœur. Mais il ne restait pas moins un criminel. Un monstre qui avait osé lui ôter la vie. Lors de son jugement, il semblait si sûr de lui... Cela me mettait en rogne intérieurement. J'étais prêt à exploser à tout instant et à jurer, l'insulter ou même le frapper. Mais je ne me retins pas alors qu'il avait été jugé non coupable, faute de preuves. Je m'étais levé de mon siège hurlant avec rage, lui crachant à la figure toute la haine que je ressentais pour lui. En voyant me rapprocher de quelques pas vers cette pourriture, on m'arrêta avant de me faire sortir. Il était libre et il allait recommencer ce qu'il avait fait à d'autres femmes. "Jamais..." songeais-je. Rongé par l'indignation et guidé par la rage, j'avais fais en sorte de suivre ce minable avant de le coincer dans un cul-de-sac sombre, en pleine rue alors que la lune était à son point le plus haut. Je l'avais assommé durement avant de le mettre dans le coffre de ma voiture et de repartir chez moi comme si de rien n'était. Arrivé chez moi, je m'étais saisis du corps inerte de Jim avant de descendre dans la cave et de le ligoter sur une chaise. C'est à coup de droite que je le réveillais, n'y allant pas de main morte. Il leva les yeux vers moi et sourit amusé, ne se souciant pas dans la situation dans lequel il s'était mit. Il m'avait alors avoué qu'il ne s'étonnait de me revoir, gardant toujours son petit air sardonique méprisable... Il voulait réellement jouer à ce jeu là ? N'avait-il pas peur de me provoquer ? Au départ, il est vrai que je ne faisais rien et je ne fis que de le questionner, en lui demandant ce qu'il avait fait à ma sœur et pourquoi il avait fait cela. Au lieu de me le cacher, il s'exprima comme s'il s'en vantait ! J'étais vert de rage... Je devins moins doux par la suite. Utilisant de nombreux outils pour l'entendre crier et supplier d'arrêter. Mais je ne répondis point à ses supplications et continuais de le faire souffrir jusqu'à son dernier soupir. Il avait eut ce qu'il méritait... !

♔ ♔ ♔


« When I look up from my pillow. I dream you are there with me. Though you are far away. I know you'll always be near to me. I go to sleep. And imagine that you're there with me. I go to sleep. And imagine that you're there with me. I look around me. And feel you are ever so close to me. Each tear that flows from my eye. Brings back memories of you to me. I go to sleep. And imagine that you're there with me. I go to sleep. And imagine that you're there with me. I was wrong, I will cry. I will love you till the day I die. You were all, you alone and no one else. You were meant for me. When morning comes again. I have the loneliness you left me. Each day drags by. Until finally my time descends on me. I go to sleep. And imagine that you're there with me. I go to sleep. And imagine that you're there with me. »


♔ ♔ ♔

Ce fut à mon tour d'être jugé. Je n'avais point essayé de cacher mon terrible meurtre et bien sûr, en voyant le corps en décomposition dans ma cave, on m'arrêta de suite, jugé coupable d'enlèvement, de séquestration et de meurtre avec préméditation. Je sus tout de suite ce qui allait m'attendre : la prison. J'assumais amplement mes actes et bien que j'éprouvais une certaine frayeur d'être enfermé, je n'avais pas essayé de fuir... Ma vie devint alors un véritable enfer. Ici, lorsque tu deviens un captif, c'est la loi de la jungle qui règne. Le plus fort gagne toujours tandis que les plus faibles s'écrasent... Je n'étais juste qu'un pauvre gars qui voulait venger de sa sœur, pas l'un de ces individus qui avaient fait bien pire que moi. Et puis, des gangs se forment, on tente de survivre. Croyez moi, je faisais en sorte de ne pas me laisser faire face aux autres prisonniers et je me battais du mieux que je pouvais même si à la fin, je me retrouvais avec de nombreux bleus. Sans compter les viols... Surtout lorsque je venais à peine d'arriver, je me laissais faire pour éviter qu'ils ne me fassent plus de mal jusqu'à ce que je finisse par m'habituer à l'atmosphère de la taule et que je m'impose un peu plus. Surtout que, avant même qu'il y eut se fameux orage, j'avais encore plusieurs années de captivités de prévu devant moi et je ne voulais vraiment pas me faire laminer par les autres taulards... 4 Janvier 2013, quelque chose d'inattendu se passa. En effet, alors que certains d'entre nous, attendaient d'être transféré dans une nouvelle cellule, un nouvel orage se passa. Cet orage. Celui qui donna, il y a quelques années de cela, des dons à de nombreuses personnes. Bientôt, on vit des milliers de captifs se révolter contre les autorités, brisant la prison dans le but de s'échapper et ne doutant pas aussi que j'étais moi de même devenu un mutant, je pris la fuite, sans regarder derrière moi, profitant du brouhaha causé... J'étais heureux d'être enfin libre, de ne plus à supporter la torture des autres prisonniers, mais je me réjouissais moins lorsque je compris de quoi j'étais capable et que les autorités s'étaient mis en chasse pour nous retrouver...
MON POUVOIR

APPELLATION« ENVIRONMENTAL EMPOWERMENT. »
DE QUEL ORAGE PROVIENT-IL?4 janvier 2013 - KINGSVILLE, dans la prison de transfert. Je me souviens encore de la fois où je vis un terrible combat se faire entre les détenus et les gardiens de la prison. Moi même captif, c'est à ce moment que je reçu ce don.
DESCRIPTIONCe talent me permet de puiser l'énergie de la nature afin d'augmenter ou d'améliorer mes capacités tel que la force, la vitesse, le soin et tout autre fait indénombrable pouvant me rendre puissant tant qu'il y a assez de flore autour de moi.
INCONVÉNIENTSCependant... Je viens à peine de connaître mon pouvoir, je n'arrive donc point à le contrôler et la plupart du temps, là où il y a ne serait-ce un peu d'herbe, je consomme l'énergie même si je n'en n'ai pas vraiment envie ou même si je n'en n'ai tout simplement pas besoin.. Voler la vitalité de la flore en est devenue une véritable manie. Avec un tel non-contrôle de cette capacité, j'ai besoin de fréquenter souvent les paysages sauvages, tel un drogué en manque... Dans le cas contraire, si je reste un peu trop longtemps dans un endroit où il n'y a aucune végétation, je deviens un peu patraque, mais pas au point même d'en mourir. En définitive, le fait que je connais à peine mon pouvoir, je ne sais encore l'utiliser "intelligemment" et je vais avoir tendance à pomper plus d'énergie qu'il ne le faut plutôt de l'économiser, pour soigner une blessure par exemple.

And I appear
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ▬ J'ai connu le forum grâce à un Top-Site ! :3

VOS PREMIÈRES IMPRESSIONS ▬
J'aime bien le contexte, ainsi que le design, on arrive facilement à naviguer sur le forum, bref, je n'ai rien à redire ! 8D

AVEZ-VOUS UN DOUBLE COMPTE ▬ Nope !

CODE DU RÈGLEMENT ▬ Qu'est ce qui se passe quand deux poissons se disputent ? Le thon monte ! 8D

QUELQUE CHOSE À AJOUTER ▬ Il ne faut plus couper les arbres ! <3


Dernière édition par Campbell J. Harris le Ven 7 Juin - 16:29, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meagan Huff

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Campbell J. Harris ∆ « even the most beautiful roses have thorns. »   Ven 7 Juin - 9:41

Officiellement bienvenue sur le forum. Very Happy

Tu es bien lancé, j'ai hâte de lire la suite. Tu n'auras qu'à prévenir quand tout sera au point. Et si tu as des questions, je ne suis jamais bien loin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misfits.purforum.com
Campbell J. Harris

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 22
Localisation : En fuite. Lorsque vous êtes déjà considéré comme un monstre en tant qu'humain et que vous devenez subitement un mutant, vous ne pouvez faire confiance à personne.

MessageSujet: Re: Campbell J. Harris ∆ « even the most beautiful roses have thorns. »   Ven 7 Juin - 16:32

☆ Merci Beaucoup ! :3 Ayait, j'ai tout finit ! En espérant que ma fiche de présentation convienne ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meagan Huff

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Campbell J. Harris ∆ « even the most beautiful roses have thorns. »   Sam 8 Juin - 8:09

Je me suis levé à la traîne ce matin. Du coup je n'ai pas de temps ... et ce soir je ne sais pas à quelle heure je rentrerai.
Au plus tard demain matin je lis ta fiche. Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misfits.purforum.com
Campbell J. Harris

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 22
Localisation : En fuite. Lorsque vous êtes déjà considéré comme un monstre en tant qu'humain et que vous devenez subitement un mutant, vous ne pouvez faire confiance à personne.

MessageSujet: Re: Campbell J. Harris ∆ « even the most beautiful roses have thorns. »   Sam 8 Juin - 9:08

    D'accord, ça marche ! 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meagan Huff

avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Campbell J. Harris ∆ « even the most beautiful roses have thorns. »   Dim 9 Juin - 8:36

Yeah ! Mon premier mutant validé. Very Happy Je n'ai rien à redire sur ta fiche, du coup je ne te ferai pas languir inutilement.

Va vite explorer la section des joueurs, fiche de liens, demandes de rp, etc. Et après on se retrouve sur le terrain. (maintenant que quelqu'un d'autre que moi est validé, je vais faire de même ce soir)

Ah oui juste un petit truc. Smile J'ai vu quand même beaucoup de fautes de français dans ta fiche. Je pense qu'une simple relecture un peu plus en profondeur pourrait régler le problème quand tu posteras à l'avenir.

Breffeuh ! BIENVENUE SUR LE FORUM !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misfits.purforum.com
Campbell J. Harris

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 22
Localisation : En fuite. Lorsque vous êtes déjà considéré comme un monstre en tant qu'humain et que vous devenez subitement un mutant, vous ne pouvez faire confiance à personne.

MessageSujet: Re: Campbell J. Harris ∆ « even the most beautiful roses have thorns. »   Dim 9 Juin - 11:42

    Merkiiii ! *^*
    Parfait, je m'occupe de tout ça ! <3
    C'est vrai que l'orthographe et moi, ça fait deux XD
    Je ferais plus attention la prochaine fois. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campbell J. Harris ∆ « even the most beautiful roses have thorns. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campbell J. Harris ∆ « even the most beautiful roses have thorns. »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour la jolie et rebelle Jade Campbell
» Husky harris se confie
» (F/M) Victoria « Lola » Campbell • i'm not a fortune teller
» (F) Danielle Campbell ♣ Jane Seymour (LIBRE)
» Une ville peu accueillante ... [ Adrien Campbell]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Misfits :: Prélude :: Le classeur :: Dossiers classés-
Sauter vers: